Selon les recherches, être un peu bavard pourrait être bénéfique pour la santé de notre cerveau


0

La recherche a été menée aux États-Unis, en examinant 144 personnes de plus de 80 ans, qui n’avaient pas de problèmes particuliers de dégénérescence cérébrale. À cet âge, en effet, les risques de développer une démence et l’isolement social sont très élevés : ce sont tous deux des facteurs de déclin cognitif.

En divisant les personnes âgées en deux groupes, les chercheurs ont veillé à leur santé, en donnant à l’un des deux groupes la possibilité d’avoir des conversations quotidiennes, en personne ou via chat. Les participants à l’étude, considérés comme des personnes à haut risque de développer des déficits cognitifs, sont suivis dans leurs conversations, leur mémoire et leurs réactions et interactions.

Continuer La Lecture en Page 3

Like it? Share with your friends!

0

Comments

comments