Les bains de vapeurs vaginaux sont dangereux et inutiles avertissent les médecins


0

Une brûlure au second degré

Selon le Dr. Magali Robert, auteure de l’article portant sur ce cas et spécialiste en chirurgie réparatrice, la femme se serait placée au-dessus d’un récipient rempli d’eau bouillante pendant une vingtaine de minutes et ce, pendant deux jours consécutifs. Une erreur qui lui vaudra des brûlures au second degré et un passage aux urgences. Cet incident a bien évidemment retardé l’intervention chirurgicale qu’elle était censée recevoir pour son prolapsus.

Le Dr. Robert précise que « la vapeur vaginale » fait partie de ces traitements atypiques qui se propagent rapidement que ce soit par le bouche-à-oreille ou par le biais d’internet. Elle ajoute qu’il incombe aux professionnels de la santé d’être au courant de toutes les éventuelles nouveautés dans le domaine thérapeutique, afin de pouvoir informer les gens sur les solutions les plus adaptées à leur cas et les avertir par la même occasion sur les dégâts potentiels de certaines méthodes douteuses.


Like it? Share with your friends!

0

Comments

comments