Des scientifiques recommandent de plus jamais jeter les dents de lait de vos enfants


1
1 point

Les cellules souches : un réel espoir

La thérapie par cellules souches est décrite par les experts de la santé comme étant une découverte révolutionnaire pour la médecine. Selon eux, cette thérapie pourrait éventuellement permettre de traiter des maladies neurodégénératives initialement pensées incurables et donner de l’espoir aux malades condamnés.

Ses propriétés régénératrices ne s’arrêtent toutefois pas au système nerveux mais s’étendent également à la santé tissulaire, à la régénération des os et bien plus encore.

La thérapie par cellules souches a d’ailleurs rendu possible une prouesse médicale qui semblait jusque là impossible : la réparation des os du visage et du crâne. Le Professeur Catherine Chaussain a d’ailleurs reçu le prix de la Fondation des “Gueules cassées” 2018 pour récompenser ses travaux sur l’utilisation des cellules souches de la pulpe dentaire pour réparer les os de la face et du crâne.

Bonus : Astuces pour retirer une dent de lait sans traumatiser votre enfant

Tout d’abord, il est très important de vous assurer qu’il est bien temps de l’enlever et qu’elle est prête à tomber. Si votre enfant fait bouger sa dent de manière évidente avec sa langue, il est probablement temps de la retirer.

La meilleure manière de retirer une dent de lait reste d’encourager votre enfant à la faire bouger lui-même, car il reste au final mieux placé pour savoir quand et comment l’enlever sans avoir mal.

Si votre enfant a peur de le faire lui-même, vous pouvez lui donner un coup de main. Il est primordial de retirer la dent en douceur et en prenant toutes les précautions pour réduire les risques d’infection. Oubliez donc la technique de la ficelle attachée à la porte qui est non seulement traumatisante pour votre enfant mais aussi risquée !

Commencez par bien vous désinfecter les mains puis poussez la dent dans le sens inverse de son point de résistance pour la faire tomber plus facilement et sans douleur. Pour que votre enfant souffre moins, essayez de le distraire en lui racontant une histoire et il ne ressentira peut-être rien.

Enfin, récompensez votre enfant pour son courage en jouant le jeu de la petite souris pour l’encourager à relever le défi avec plus d’entrain la prochaine fois !


Like it? Share with your friends!

1
1 point

Comments

comments